Je vous invite à laisser vos attentes sur ce que vous devriez ressentir ou vivre à longue portée, bien loin. En effet, si on a des idées sur ce qui doit se passer, cela ne fait que nous empêcher d’être attentif à ce qui est. On pourrait même dire/écrire qu’il n’y a pas de bonne ou de mauvaise pratique. Car il n’y a pas d’autres pratiques que celle que vous faîtes.
Sur cette méditation soyez simplement ouvert à ce qui est.

Vous pourriez également aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *